Immobilier

Terrain viabilisé : les conditions

Publié par Fama Rédaction

août 6, 2021

Partagez facebook share agence twist bordeaux linkedin share agence twist bordeaux

Vous souhaitez acquérir un terrain en vue de construire votre future maison ? Ou bien vous êtes le propriétaire d’un terrain que vous mettez en vente ? Dans les deux cas, ce qu’on appelle la « viabilisation » vous concerne. À ne pas confondre avec la « constructibilité », les démarches en vue d’établir un terrain viabilisé sont primordiales tant dans la perspective d’un achat que d’une vente. Mais quelles sont les conditions de la viabilisation ? Et quelles sont les démarches à accomplir ?

 

La viabilisation, c’est quoi ?

On parle de terrain viabilisé dès lors que celui-ci est raccordé aux différents réseaux d’eau, d’électricité, de gaz, d’assainissement et de téléphone. Autrement dit, la viabilisation concerne l’habitabilité d’un terrain. Elle ne doit pas être confondue avec la constructibilité. On parle de terrain constructible pour un terrain qui a l’autorisation de recevoir des travaux pour la construction d’un logement. Il faut donc bien faire attention : un terrain constructible n’est pas forcément viabilisé. Par contre, un terrain viabilisé est forcément constructible car les travaux de viabilisation exigent le document de constructibilité.

 

Les démarches à accomplir

Avant de procéder à la viabilisation en tant que telle, il faut demander, auprès de la mairie compétente, le Certificat d’Urbanisme Pré-opérationnel. Ce document comprend de nombreuses informations essentielles, comme les équipements publics à proximité du terrain ou le montant des taxes sur certains des travaux de viabilisation. Une fois ce certificat en main, il convient alors de contacter les services adéquats pour procéder aux différents raccordements. Les devis sont à demander à la mairie pour l’eau et l’assainissement, et aux fournisseurs pour l’électricité, le téléphone et le gaz.

 

Terrain viabilisé : quel coût ?

Pour le vendeur comme pour le futur acquéreur d’un terrain, il est important que celui-ci soit viable. Cette viabilisation permettra au premier de réaliser une plus-value importante. Et elle évitera au second des travaux qui peuvent s’avérer couteux. Le coût des travaux dépend essentiellement de la localisation du terrain. Si celui-ci est à proximité des principaux réseaux de raccordement, il faut compter en 3 000 et 5 000 euros. Par contre, si le terrain est dans une enclave, les travaux peuvent aller jusqu’à 15 000 euros.

 

Pour consulter nos offres : c’est ici !