Immobilier

Logement invendu : comment réagir

Publié par Nicolas Metivier

mars 31, 2020

Partagez facebook share agence twist bordeaux linkedin share agence twist bordeaux

Pour acheter la maison de ses envies, il est souvent nécessaire de vendre le bien que l’on occupe. Toutefois, ce moment de transition peut s’avérer délicat, voire risqué, quand, après plusieurs semaines de disponibilité, aucun acheteur ne se présente à l’horizon. Pire encore, lorsque le logement fait l’objet de nombreuses visites mais que celles-ci ne sont jamais concluantes. Face à une telle situation, il importe de réagir rapidement et efficacement.

 

Repensez la diffusion de votre annonce

L’élément clef d’une vente, c’est avant tout sa publicité, c’est-à-dire le contact de votre annonce avec les potentiels acheteurs. Il faut que celle-ci soit à la fois représentative, de qualité et attractive. Pensez, de prime abord, aux photographies. Ce sont elles qui constituent le premier point de rencontre. Faites des photos de qualité, lumineuses, pour présenter votre logement sous ses meilleurs jours. Veillez à ce qu’elles représentent un intérieur rangé, presque épuré, cette fois pour que les clients puissent se projeter. Après ce travail sur l’annonce, il importe d’amplifier sa diffusion. Multipliez les plateformes sur lesquelles la présenter : plus une annonce sera vue, plus vous aurez de chances de conclure l’achat !

 

Réaménagez votre intérieur

Si votre logement ne se vend pas, l’une des raisons tient peut-être aussi au fait que les potentiels acheteurs ont du mal à s’y projeter. Un simple réaménagement de votre intérieur peut alors constituer une solution rapide et efficace. Évitez, par exemple, de surcharger vos pièces avec du mobilier. Non seulement, cela empêche de percevoir les atouts de votre logement. Mais surtout, ce mobilier correspond à vos goûts personnels, et non ceux des clients. En libérant ainsi l’intérieur, vous laissez place à l’imagination des autres ! De même, avec le temps les tapisseries ou peintures peuvent s’être détériorées. Elles font alors mauvais effet auprès des visiteurs. Un simple coup de peinture redonne vie à au logement invendu ; et (re)donne envie aux acheteurs !

 

Reconsidérez l’aspect financier

Les problèmes rencontrés lors d’une vente compliquée peuvent avoir des conséquences économiques importantes. À l’exemple des « prêts relais » que les banques autorisent pour acheter un bien, avant de vendre celui occupé. Si le logement ne se vend pas à l’issu de ce prêt, vous pouvez vous retrouver avec deux emprunts en même temps ! Pour éviter cette situation, n’hésitez pas à renégocier auprès de votre banque. Vous pourrez gagner un temps précieux. Mais surtout, consultez votre banque pour déterminer une éventuelle diminution du prix de vente du logement en question. Une simple baisse peut être difficile à accepter, mais elle peut surtout permettre au logement invendu de trouver acquéreur. Pour enfin se projeter dans son nouveau logement !